Fondation Pelicano
Ouvrons notre coeur aux enfants défavorisés
  • Centre Philanthropique

Nos actions


"Philanthropie" est un beau mot. Littéralement, il signifie "amour de l'Humanité", dans le sens de se préoccuper des gens. Concrètement, cela signifie : prendre des initiatives pour le bien-être public en améliorant les conditions de vie des gens. C’est pourquoi le Centre Philanthropique Pelicano relève tous les défis et vous ouvre un champ d’action plus large que celui de la Fondation Pelicano, qui agit uniquement contre la pauvreté infantile.

Peut-être, par exemple, êtes-vous touché par le sort des animaux de compagnie qui finissent si nombreux dans les refuges. Ou alors, vous feriez tout pour qu’un remède contre le cancer voie enfin le jour. Ou encore, votre cœur se brise quand vous lisez dans le journal que, dans certains pays lointains, des êtres humains souffrent de la faim ou n’ont pratiquement pas d'eau potable. Si vous êtes sensible à ces problèmes et ces drames, c’est parce que les valeurs occupent une place prépondérante dans votre vie. Mais comment transmettre ces valeurs aux prochaines générations?

Voilà pourquoi nous avons créé le Centre philanthropique Pelicano. Ce centre vous permet de poursuivre plus facilement votre noble cause par l'intermédiaire du "Fonds Nominatif". Ensemble, nous élaborerons un plan sur mesure qui respectera vos volontés. Vous avez la garantie que vos souhaits seront exaucés lorsque vous ne serez plus là.   

Nos actions


Coopération avec le FBFP

Pour assurer le bon fonctionnement du Centre Philanthropique, nous coopérons avec le ‘FBFP’ (Fédération Belge des Fondations Philanthropiques). Cette fédération groupe des associations à but non lucratif. De cette façon nous deviendrons plus transparente. En plus, nous démontrons qu’on exerce une fonction utile dans la société.

Faire appel au Centre philanthropique

En fait, vous pourriez écrire votre testament en une phrase sur une simple feuille de papier. Mais la pratique nous a appris que la réalité était un peu plus complexe.

Nous pouvons envisager quatre situations fréquentes dans lesquelles une aide extérieure est bienvenue. Nous les avons résumées en quatre questions pertinentes et autant de réponses rassurantes.

C'est une chose de vouloir soutenir une bonne cause. C’en est une autre de le mettre correctement par écrit dans un testament. Vous ne seriez pas le premier à vous perdre dans les formulations et les conditions formelles d'un testament ou d'un legs. Le droit successoral belge est en effet très complexe.

Le Centre Philanthropique Pelicano vous aidera donc à rédiger votre testament. Nos juristes expérimentés le font avec plaisir et gracieusement. Ils notent vos volontés de manière à satisfaire à toutes les conditions légales, tout en fermant la porte à la moindre erreur d’interprétation.

Le Centre philanthropique Pelicano vous aide à formuler vos volontés personnelles d'une manière juridiquement correcte.

Un testament est habituellement une liste de questions financières. Mais les dernières volontés signifient souvent beaucoup plus que cela. Quelle que soit la complexité de vos souhaits, le Centre Philanthropique Pelicano en assurera une gestion correcte.

Vous avez peut-être un animal de compagnie et vous voulez être sûr qu’il trouvera un endroit aussi chaleureux que chez vous lorsque vous ne serez plus là. Ou vous avez une idée très précise du partage de vos biens : ce beau collier est pour votre nièce, la vaisselle du dimanche, qui se transmet depuis des générations, est pour votre frère et cet instrument de musique ira chez votre voisin. Ou encore, vous voulez des violons et des jonquilles lors vos funérailles. Nous veillerons à ce que chacune de vos volonté soit respecté. 

Après votre décès, le Centre philanthropique Pelicano s'occupera de la mise en œuvre de toutes vos volontés, aussi spécifiques soient-elles. Comme si vous en gardiez le controle.

De nombreux organismes de bienfaisance sont reconnus par les autorités fiscales et sont autorisés à délivrer des attestation fiscales. Ils sont bien connus, ont souvent une longue histoire et inspirent confiance. 

Mais peut-être avez-vous une autre bonne cause en tête? Un petit bénéficiaire comme le club de football local, l'école du village de vos petits-enfants ou la chapelle musicale. Est-ce que cela fait une différence dans votre testament? Oui et non.

D'un point de vue pratique
Qu'une bonne cause soit agréée ou non, les conséquences pratiques seront identiques. Votre testament ne sera donc pas différent. Supposons que votre œuvre de charité préférée n'existe plus. Que se passe-t-il lors de votre décès?

Nos experts vous aideront à installer un système en cascade. Concrètement, vous désignez plusieurs organismes de bienfaisance. Si un jour l'organisme A disparaît, votre héritage sera automatiquement transféré à l'organisme B. Si, pour une raison ou l’autre, cela ne fonctionnait pas avec l'organisme de bienfaisance B, alors, votre héritage serait transféré à l'organisme C, et ainsi de suite.

D'un point de vue fiscal
En Flandre ou en Wallonie, l'impôt sur la succession ne fait aucune différence. Mais il y a une différence notable si vous résidez à Bruxelles.

En effet, seules les institutions de la Région de Bruxelles-Capitale, reconnues par le gouvernement fédéral, bénéficient d'un tarif préférentiel. Si l'association que vous avez choisie n’est pas reconnue, elle paiera deux fois plus de droits de succession.

Voulez-vous éviter qu'une trop grande partie de votre héritage ne tombe dans l’escarcelle de l'État? Collaborez avec le Centre Philanthropique Pelicano. Dans un premier temps, nous recevrons votre héritage au tarif préférentiel accordé aux organismes reconnus. Dans un deuxième temps, nous le transmettrons à l’organisme de votre choix.

Le Centre philanthropique Pelicano intervient également lorsque vous favorisez une organisation caritative non agréée. De cette façon, vous évitez parfois des droits de succession élevés. Et vous êtes sûr que votre héritage restera toujours entre de bonnes mains.

Vous vous sentez attaché à plusieurs bonnes causes? Par exemple, vous souhaitez à la fois offrir une vie meilleure aux animaux maltraités et participer à la lutte contre le cancer? C'est une noble pensée, mais cela ne simplifiera pas les procédures testamentaires!

Le Centre philanthropique Pelicano sera heureux de vous soulager de cette paperasserie. Ensemble, nous évacuons tous les malentendus possibles ('qui reçoit quoi?') et nous organisons une gestion efficace et rapide. Car votre louable intention de faire un don à des organismes de bienfaisance ne devrait pas vous causer un surcroît de tracas et démarches.

Vous pouvez faire un don à plusieurs organismes en toute tranquillité d'esprit. En avançant main dans la main avec le Centre philanthropique Pelicano, vous éviterez tout malentendu ou perte de temps.

Vous voulez en savoir plus?

Le Fonds Nominatif


Votre propre organisme caritatif

Le Centre philanthropique Pelicano travaille toujours avec un Fonds Nominatif et ce nom sera le vôtre. C'est ici que s’écrivent vos volontés. Grâce à ce fonds, vos intentions philanthropiques prennent vie plus facilement et plus efficacement.

Un fonds nominatif est un don dont le mandat est clairement défini. Cela vous laisse un contrôle total. Tout d'abord, vous choisissez les thèmes qui vous tiennent à cœur. Ensuite, vous choisissez la zone de travail, par exemple votre commune, la Belgique, l'Europe, le monde entier.... et, enfin, vous choisissez la durée du mandat.

Tant que votre objectif s'inscrit dans la vision de l'organisation, vous pouvez créer entièrement votre projet personnel. Si le Centre Philanthropique Pelicano opte pour le Fonds Nominatif, c’est parce que cette formule nous permet de vous assister au mieux. Nous pourrons ainsi vous faire profiter de l'expérience et des connaissances acquises au fil des ans. Pendant tout le processus, nous vous aiderons dans le choix des objectifs, dans les procédures de sélection et dans toute autre question. Bref, vous avez la garantie que nous gérerons votre patrimoine de manière efficace et durable, même lorsque vous ne serez plus là.

Témoignages réels


Amelie et Christophe

Namur

"Notre fils est né il y a six ans avec un lourd handicap mental. Et physiquement, il ne sait pas non plus être indépendant. Sa naissance a non seulement complètement bouleversé notre vie quotidienne, mais a aussi changé notre vison de la vie, de la manière de gagner de l’argent et de le dépenser. Aujourd’hui, nous pouvons assurer nous-mêmes les soins du matin au soir. Mais qu’en sera-t-il quand nous ne serons plus là ? C’est pourquoi nous voulons qu’il y ait un établissement de soins bien développé,
que les personnes avec un handicap aient autant de chances que les autres dans la société, qu’il y ait des pionniers qui continuent à se battre pour les droits de ce groupe de personnes. Avec l’argent que nous gagnons dans la vie, nous voulons conforter ces objectifs. Un fonds nominatif le permet : nous avons très précisément désigné quelle part de notre patrimoine doit aller à tel organisme. Tout est lié au soutien des personnes handicapées, car c’est là qu’est notre espoir."
Afin de protéger la vie privée de ces personnes, les noms, les données personnelles et les images de ce témoignage ont été changés.

Cathérine

Anvers

"Mon père était un brave homme. Sa vie durant, il s’est impliqué pour les groupes vulnérables de la société. Pas dans son petit coin, naturellement, mais bien en tant que bénévole d’une organisation qui leur donne une chance de manière durable et avec une vision sous-jacente. Nous, les enfants, nous avons vu tout ce qu’il a fait pour aider les autres, pour donner le meilleur de lui-même et ne rien exiger en retour.
Je veux aussi être moi-même cette source d’inspiration. C’est pourquoi j’ai suivi sa trace en tant que bénévole, mais je veux encore aller un peu plus loin. Je veux que mon épargne aide précisément ces groupes vulnérables de notre société, comme je ne serai bientôt plus là. Grâce à un fonds nominatif, j’en suis maintenant certain. D’autres pourront ainsi encore longtemps récolter les fruits de mon engagement."
Afin de protéger la vie privée de ces personnes, les noms, les données personnelles et les images de ce témoignage ont été changés.

Cesar et Louise

Bruxelles

"Nous sommes César et Louise, tous les deux 77 ans, et ayant le bonheur d’être mariés depuis déjà 50 ans. Notre vie n’a pas toujours été rose, loin de là. Nous avons perdu notre fils unique lorsqu’il avait 33 ans. Son cœur était en Bolivie : il y a habité trois ans et travaillait sur un merveilleux projet pour permettre à des enfants et à des jeunes d’aller à l’école. Un jour, sa voiture a quitté la route et est allée s’écraser contre un arbre. Il a été tué sur le coup. On ne guérit jamais d’une telle douleur, jamais.
Pour le garder au plus profond de nous et poursuivre ce qu’il avait commencé, nous avons fait don il y a peu, comme notre propre décès s’approche, de tout notre patrimoine à l’organisation qui lui tenait tant à cœur. Maintenant que ne nous pouvons plus lui donner un avenir, nous voulons autant que possible donner cette à d’autres enfants en Bolivie. Nous avons fixé les détails dans un fonds nominatif, de sorte que nous sommes certains que tout se déroule comme lui l’aurait voulu."
Afin de protéger la vie privée de ces personnes, les noms, les données personnelles et les images de ce témoignage ont été changés.

Jean-Paul

Liège

"En tant que gynécologue à la retraite, je peux écrire des livres entiers sur les immenses besoins en soins médiaux dans le monde. Chaque année, j’ai consacré une partie de mes vacances à des stages à l’étranger : j’y faisais des consultations bénévoles, j’y ai effectué des opérations et j’ai prodigué des conseils médicaux dans des lieux où rien n’était disponible. J’ai toujours considéré cela comme un petit effort pour, de cette manière, aider concrètement les gens à avancer dans la vie.
Avec un petit effort, vous sauvez des centaines de vies ! Je veux continuer à participer à cela, même après avoir rendu mon dernier souffle. C’est pourquoi mon patrimoine est attribué à un organisme qui prodigue des soins médicaux dans les pays moins développés, partout dans le monde. Mon fonds nominatif veille à ce que tout soit absolument réglé sur tous les points. Ainsi, je suis sûr que tout mon travail n’aura pas été fait en vain."
Afin de protéger la vie privée de ces personnes, les noms, les données personnelles et les images de ce témoignage ont été changés.

Contact


  • IBAN BE53 0687 7777 77 53
    BIC: GKCCBEBB
    Mentionnez en communication: ‘Je soutiens un enfant Pelicano’.

Lieu


  • Fondation Pelicano
    Rue du Congrès 35
    1000 Bruxelles
  • Succursale Bruges
    Baron Ruzettelaan 3–3.2b
    8310 Bruges