Aucun élément trouvé
Stichting Pelicano
Fondation Pelicano
Ensemble contre la pauvreté infantile en Belgique
  • 16/09/2022
  • Actualité

Rendre le baromètre de la pauvreté au moins semestriel : les chiffres sont en retard sur les faits


"Le baromètre de la pauvreté montre que les moyens des personnes vivant dans la pauvreté sont devenus encore plus limités, et que la classe moyenne inférieure est également en difficulté. Toutefois, ces chiffres datent de 2021 et la situation n'a fait qu'empirer depuis. Nous le sentons grâce aux travailleurs sur le terrain, mais nous ne pouvons pas le quantifier. Nous demandons donc un suivi plus étroit des chiffres de la pauvreté afin de pouvoir tirer la sonnette d'alarme à temps." Christiaan Hoorne, directeur général de la Fondation Pelicano, l'organisation de lutte contre la pauvreté des enfants.

 

Hier, le baromètre de la pauvreté 2021 a été publié, des chiffres montrant l'évolution de la pauvreté en Belgique. Le rapport a montré qu'il y avait 90 000 personnes de moins vivant dans la pauvreté en 2021 que les deux années précédentes. Les personnes demeurant dans cette situation sont malgré tout nombreuses : c’est le cas de 560 000 personnes. Selon le Baromètre de la pauvreté, un retournement de situation a toutefois été observé depuis l'automne 2021 : la demande d'aide alimentaire, d'aide financière et de médiation de dettes a commencé à augmenter de manière remarquable. 

En outre, selon le baromètre, la pauvreté grimpe progressivement l'échelle sociale : de plus en plus de personnes, y compris celles de la classe moyenne inférieure, se retrouvent en difficulté depuis septembre 2021. C'est un phénomène que nous, à la Fondation Pelicano, avons également constaté depuis un certain temps, et nous pensons que la situation ne fait que s’aggraver.

La situation ne fait qu'empirer

Entre juin 2021 et janvier 2022, en six mois seulement, la vie est devenue 4% plus chère. Le budget permettant de joindre les deux bouts ("budget de référence") est alors passé de 2 321€ à 2 405€. C'est ce que révèlent les chiffres du Centre de conseil et de recherche budgétaire de la haute école Thomas More (CEBUD), qui mène des recherches sur le revenu minimum dont une famille a besoin pour participer pleinement à la société. Cela se reflète donc maintenant aussi dans le baromètre de la pauvreté. Mais : en juin 2022, ce montant a encore augmenté pour atteindre 2 584€ pour les familles avec un enfant, soit une nouvelle hausse de 7%. Pour les familles avec plusieurs enfants, l'augmentation est même de 19%. En seulement six mois de temps. Pas étonnant, donc, que les familles de la classe moyenne inférieure soient également en difficulté.

À la Fondation Pelicano, nous avons le sentiment que la situation s'aggrave actuellement, mais nous ne pouvons pas le quantifier. Les recherches sur les chiffres de la pauvreté sont soit anciennes, soit tout simplement inexistantes. Nous sommes, bien sûr, extrêmement reconnaissants que quelque chose comme le baromètre de la pauvreté existe. Une recherche comme celle-ci confirme en chiffres ce que nous ne pouvons que pressentir.

Outil utile et nécessaire, mais à faire au moins deux fois par an

Le baromètre de la pauvreté est un outil très utile et nécessaire pour donner un aperçu de la situation de la pauvreté en Belgique, mais il n'est publié qu'une fois par an. Il n'inclut pas encore les évolutions sociales concrètes, telles que la crise énergétique actuelle. Par conséquent, le baromètre n'expose qu'une partie du problème : les chiffres publiés aujourd'hui sont antérieurs à la guerre en Ukraine et à la crise énergétique qui s'en est suivie. Aujourd'hui, la situation évolue très rapidement, comme le montrent les chiffres du CEBUD. 

En outre, les recherches approfondies sur la pauvreté et la pauvreté des enfants en Belgique sont insuffisantes. Ce n'est que lorsque l'on aura une image claire du problème et des facteurs qui influencent la pauvreté en Belgique que l'on pourra élaborer une meilleure politique pour la résoudre.

Nous préconisons donc un suivi plus étroit des chiffres de la pauvreté et une recherche approfondie suffisante sur la question de la pauvreté (des enfants) dans notre pays. Il devrait y avoir au moins un baromètre de la pauvreté semestriel, ou un outil ou un instrument permettant de suivre les données sur une base plus régulière. Naturellement, nous offrons notre coopération pour cela. Aujourd'hui, les chiffres sont à la traîne. Il est extrêmement important de prendre le pouls de la situation et de disposer de chiffres clairs, afin de pouvoir tirer la sonnette d'alarme à temps. Pas seulement quand le cheval s'est enfui. 

Christiaan Hoorne
 

Contact


  • IBAN BE53 0687 7777 7753
    BIC: GKCCBEBB
    Mentionnez en communication: ‘Je soutiens un enfant Pelicano’.

Fondation Pelicano


  • Siège
    Rue du Congrès 35
    1000 Bruxelles
  • Succursale Bruges
    Baron Ruzettelaan 3–3.2b
    8310 Bruges